jeudi 14 juillet 2016

Séjour à Foulpointe : faut-il réserver ou pas ?

Copyright Pixabay
Un tantinet moins pluvieux que Tamatave et toujours protégé par son lagon, Foulpointe est une destination qui se laisse découvrir tout au long de l'année. D'ailleurs, les épisodes de pluie qui surviennent en juillet et août n'empêchent pas les familles de s'y rendre durant les grandes vacances. Maintenant, la question est de savoir s'il faut réserver ou pas, puisque la ville offre l'une des plus riches offres d'hébergement de la Côte Est. 

Au mois d’août : la réservation s'impose

Pour tous les vacanciers qui envisagent de partir à Foulpointe durant le mois d’août et qui espèrent disposer d'un hébergement proche de la mer et de qualité, il est primordial de réserver. Les grands noms de l'hôtellerie foulpointoise comme Manda Beach, Le Lagon et Tolongoina sont particulièrement prisés, mais les autres adresses sont tout aussi indisponibles si vous espérez y venir sans réservation. N'hésitez donc pas à appeler l'hôtel de votre choix dès le mois de juin pour être certain d'avoir le bungalow ou l'appartement qui vous convient. Il vous sera nécessaire de payer une avance que l'on effectue aujourd'hui par mobile banking. 

Pour les autres mois : le choix est vaste

En dehors du mois d'août, il est toujours facile de trouver son bungalow à Foulpointe, et quelques rabatteurs présents sur le bord des chemins atteste même de la faible fréquentation des lieux. Mais si vous avez une idée précise de votre séjour, prenez toujours la précaution d'appeler préalablement le responsable de l'établissement de votre choix. En y arrivant, ne vous précipitez pas et faites le tour du village. Vous tomberez surement sur un coup de cœur qui pourra se négocier à prix raisonnable. 

vendredi 1 juillet 2016

Foulpointe : une destination balnéaire à l'abri d'un immense lagon

Alors de la Côte Est de Madagascar est connue pour ses rives battues par les impressionnantes vagues de l'Océan Indien, Foulpointe, ou Mahavelona en malgache, jouit d'une immense barrière corallienne qui forme un lagon paisible où les grosses vagues ne trouvent pas place. 

Foulpointe est également un grand village de la Route Nationale 5 qui tire profit de sa vocation balnéaire, mais aussi de sa situation privilégiée le long de la seule axe routière qui mène vers les villes de Fénérive-Est et de Soanierana-Ivongo. 



Foulpointe : une plage aux deux visages




La plage de Foulpointe est, longe, tellement longue qu'elle offre aux visiteurs le choix entre une atmosphère animée et le calme imperturbable.

Du côté des grands hôtels comme Manda Beach, les chaises longues et les parasols se succèdent au point de se serrer. La proximité, pour ne pas dire la promiscuité, est au rendez-vous, et l'ambiance y est inéluctablement bruyante, avec les enfants qui courent partout et les plus grands qui se regroupent autour d'une bouteille de bière. 




Une plage bondée de monde
© Brice Samsoudine

En longeant la plage de sable fin en direction du sud, la plage change totalement puisque les transats et les parasols fabriqués localement laissent place à d'immenses espaces déserts qui nous donnent la chance de profiter de la mer paisiblement, même en haute saison. On retrouve bien évidemment les vendeurs de poissons et de beignets de coco, mais que serait Foulpointe sans cet élément essentiel du folklore, vecteur ambulant de la saveur locale. N'hésitez donc pas à abandonner l'atmosphère effervescente en face des hôtels pour écouter le silence et le bruit de la mer. Au bout de ce long chemin sablonneux, vous pourrez également admirer les vagues de l'Océan Indien qui se fracassent au-delà des barrages coralliens. Mais, attention, il n'y est plus question de baignade, car c'est trop dangereux. 


Une plage déserte à Foulpointe
© Brice Samsoudine